• Michel Cornelis

Présumé coupable ou présumé innocent ?

Mis à jour : 2 mai 2018

Pour changer, un petit billet à l'attention des linguistes...

Dans les médias, il est extrêmement courant de désigner un suspect comme le "coupable présumé" (remplacez "coupable" par voleur, violeur, assassin...). Pas plus tard que ce jour, La Libre titrait : "Arrestation d'un empoisonneur présumé".

La question que je me pose depuis longtemps est : peut-on à la fois être "coupable présumé" (comme dans le titre de La Libre, tournure extrêmement fréquente dans les médias) et "présumé innoncent" (comme la Loi l'impose) ?

J'ai longtemps cru que non : l'empoisonneur est suspect, mais pas "empoisonneur présumé", car s'il y a présomption de culpabilité, il ne peut y avoir simultanément présomption d'innocence. Si cette interprétation est correcte, ça signifie que le vocabulaire utilisé en permanence dans les médias n'est pas adéquat.

Toutefois, le grand Robert m'indique que la présomption n'est pas une certitude, mais bien une conjecture ou une supposition. Même si ça heurte le sens commun, il n'y aurait donc pas forcément impossibilité à ce que le coupable présumé (ou voleur, violeur, assassin présumé...) soit simultanément présumé innocent, puisque dans les deux cas, on n'en est pas tout à fait sûr. Mais je n'aime pas cette interprétation.


Thomas Clay dans son blog sur Mediapart​ confirme clairement mon interprétation initiale : on ne peut être à la fois coupable présumé et présumé innocent. Mais alors, pourquoi les médias persistent-ils à ce point dans l'erreur ?

La question que je pose donc aux linguistes : peut-on à la fois être présumé coupable et présumé innocent ?​


Et vous, qu'en pensez-vous ?

Posts récents

Voir tout

© Tous droits réservés - Michel ​Cornelis (Ilomyde)​ - 2014-2019

Conditions générales